Strips Journal

Des strips, des dessins de presse... extraits de nombreux sites de dessinateurs, de Charlie Hebdo, du Canard enchaîné, de lemonde.fr etc...

II >> La Une I Brèves I Archives I Bouquins & News I Liens I Le Site I

Attention au paludisme porcin ! - par Moix - 12 mai 2009

paludisme_1

Dessin de Moix extrait de son site

Les dessins de Moix - Index Dessinateurs - Commentaires [2] --> Permalien [#]

Commentaires >>

    La lutte contre le paludisme...

    Article du 12/09/11 extrait de libération.fr
    http://www.liberation.fr/societe/01012359425-la-lutte-contre-le-paludisme-a-permis-de-sauver-plus-d-un-million-de-vies-en-dix-ans


    La lutte contre le paludisme a permis de sauver plus d'un million de vies en dix ans


    En finir avec le palu? Ce rêve sanitaire n’est plus tout à fait hors de portée. Le rapport de l’organisme «Roll Back Malaria» (RBM) a été rendu public ce lundi soir. Il constate qu'«au cours des dix dernières années, le monde a fait considérablement reculer le paludisme, ce qui permet d’envisager la fin prochaine de la maladie».

    Selon ce rapport, le nombre de décès dus au paludisme dans le monde a ainsi baissé de 38%, grâce à une réduction du nombre de cas de plus de 50% dans 43 pays. Cette réduction a permis d’inverser la tendance de la décennie précédente et de sauver plus d’un million de vies. Sur ces dix dernières années, trois pays supplémentaires ont éradiqué le paludisme au sein de leur territoire et 26 autres pays en sont à différents stades de ce processus d’élimination.

    «On a rarement vu une initiative de santé publique apporter un tel retour sur investissement», a déclaré Ban Ki Moon, le secrétaire général des Nations Unies. De fait, ce sont 5 milliards de dollars US qui ont pu être mobilisés pendant cette période, permettant, entre autres, l’achat massif de moustiquaires imprégnées d’insecticide, distribuées massivement pour couvrir près de 80% de la population à risque en Afrique subsaharienne. De même, des traitements ont été largement prescrits. Selon le Dr Robert Newman, directeur du programme mondial de lutte contre le paludisme de l’OMS, «les résultats de la décennie qui s’achève dépassent tout ce que l’on aurait pu prévoir et montrent que la lutte contre le paludisme fonctionne bien».
    «Il reste des risques et des lacunes»

    Fondé en 1998 pour coordonner une action mondiale contre le paludisme, le Partenariat «Roll Back Malaria» réunit plus de 500 partenaires appartenant aux secteurs public et privé. «Nous sommes à des années-lumière de là où nous étions il y dix ans», a estimé le professeur Awa Coll-Seck, directrice du Partenariat RBM. «Nous pouvons encore progresser, mais il reste des risques et des lacunes».

    Ainsi, les dernières avancées pourraient être remises en cause par l’émergence, notamment dans la région du Mékong, en Asie, de parasites paludéens résistant à l’artémisinine, principal composant de la combinaison de médicaments actuellement la plus efficace pour traiter le paludisme. Plus grave est l’incertitude qui plane sur le financement.

    «Si le paludisme perdait son statut de priorité sanitaire mondiale, la situation présente pourrait régresser rapidement», a expliqué Awa Coll-Seck. Pour l’heure, les nouveaux objectifs du Plan mondial de lutte contre le paludisme restent volontaristes; elles appellent à réduire à près de zéro le nombre de décès d’ici à 2015

    Article d'ERIC FAVEREAU

    Posté par Profil supprimé, 13 septembre 2011
  • Paludisme : 1 million de vie sauvées en 10 ans

    Article extrait de sciencesetavenir.fr daté du 13/09/11
    http://www.sciencesetavenir.fr/actualite/sante/20110913.OBS0268/paludisme-1-million-de-vie-sauvees-en-10-ans.html


    Paludisme : 1 million de vie sauvées en 10 ans

    Le rapport publié par le Partenariat « Roll Back Malaria » (RBM) constate qu’au cours des dix dernières années, le monde a fait considérablement reculer le paludisme, ce qui permet d’envisager avec un optimisme accru la fin prochaine de la maladie.

    Des progrès encourageants

    « Les résultats de la décennie qui s'achève dépassent tout ce que l'on aurait pu prévoir et montrent que la lutte contre le paludisme fonctionne bien. Une grande partie de ce qui a été accompli l’a été sur ces cinq dernières années, ce qui indique que notre capacité à faire face à la maladie est de plus en plus efficace » a déclaré le Dr Robert Newman, Directeur du programme mondial de lutte contre le paludisme de l’OMS, à l’occasion de la publication du rapport de RBM.

    Si les nouvelles sont donc plutôt encourageantes sur le front de la lutte contre la maladie et ses vecteurs, les moustiques du genre anophèle, le paludisme reste une maladie meurtrière. La moitié de la population mondiale environ est menacée par le paludisme, une maladie qu’il est possible de prévenir et de traiter mais qui a pourtant tué près de 800 000 personnes en 2009, en particulier des jeunes enfants et des femmes enceintes. Plus de 90 % des décès dus au paludisme se produisent en Afrique.

    La moustiquaire au cœur de la prévention

    Afin de continuer à limiter la propagation de la maladie et limiter le nombre de nouvelles contaminations, les mesures de prévention sont indispensables. Plusieurs millions de moustiquaires imprégnées d’insecticide ont été distribuées dans les zones à risques. Aujourd’hui l’OMS estime que 42% des familles africaines possèdent au moins une moustiquaire et la proportion des enfants de moins de cinq ans dormant sous une moustiquaire a atteint 35%.

    Outre la prophylaxie, les médecins ont également revu leurs habitudes et ont accès à de nouveaux produits. Aujourd’hui, le recours à des tests diagnostiques pour tous les cas suspects avant l’administration d’antipaludéens est conseillé afin d’éviter l’apparition de résistance aux rares médicaments encore efficaces. De nouvelles molécules, et peut-être un vaccin, sont attendus dans les prochaines années.

    Tout comme les financements

    Mais comme le souligne le rapport RBM, ces progrès, pour qu’ils perdurent, nécessitent un maintien des moyens opérationnels et donc de l’argent frais. Pour consolider les progrès réalisés et continuer à avancer, un financement durable, voire plus important, va être nécessaire. Si le paludisme perdait son statut de priorité sanitaire mondiale, la situation présente pourrait régresser rapidement écrivent les auteurs du rapport.
    Avec les moyens nécessaires, les nouveaux objectifs du Plan Mondial de Lutte contre le Paludisme (GMAP) visent à réduire à près de zéro le nombre de décès d’ici à 2015 en élargissant l’accès aux diagnostics et aux traitements (et prévoient par ailleurs l’éradication de la maladie dans 8 à 10 pays supplémentaires.

    J.I.
    Sciences et Avenir.fr

    Posté par Profil supprimé, 18 septembre 2011

Poster un commentaire








Les publicités sont généreusement^^ offertes par notre hébergeur Canalblog.com

Strips Journal
Wiki Wikipedia